Peste Porcine Africaine: point de situation

Au 03/06/19, en Belgique, 815 cas de peste porcine africaine (PPA) ont été découverts parmi 2725 sangliers prélevés (trouvés morts ou abattus) depuis la découverte du premier cas en septembre 2018. Aucun élevage n’a pour le moment été contaminé.

En Asie, la progression se poursuit avec une extension à la totalité de la Chine continentale et au Vietnam. Pour plus d’informations cliquez ici

Dans le reste de l’Europe, l’infection est toujours active vers l’Est avec de nombreux cas recensés en Roumanie et en Ukraine.

En France, 338 cadavres de sangliers ont été testés. Ils sont tous négatifs. Le dépeuplement des sangliers en zone réglementée se poursuit.

Des travaux de recherche sont en cours pour la mise au point d’un éventuel vaccin mais n’en sont qu’aux prémices. C’est pourquoi l’ANSES rappelle que « la biosécurité reste et restera pendant plusieurs années la seule alternative pour protéger les élevages de suidés »

Une instruction technique détaille les mesures pour empêcher les contacts avec les suidés sauvages et rappelle que « toute exploitation doit disposer d’un système de protection permettant d’éviter tout contact direct entre les suidés domestiques détenus dans l’exploitation – quel que soit leur âge et leur sexe – et les suidés sauvages« . La règlementation précise également que si l’exploitation est située dans une zone réglementée vis à vis d’un danger sanitaire, c’est alors l’ensemble du site d’exploitation qui doit être protégé contre l’intrusion de suidés sauvages.